Douai ROP-RCSQ : reçu 5 sur 5!

      Dimanche, le RCSQ se déplaçait au stade Demenÿ pour y affronter le Douai Rugby Olympique dans le cadre de son dernier match de championnat de deuxième série.  Après l’exploit du match aller (victoire 24-23), et l’effet de surprise passé, c’est une marche immense qui se dressait devant nos violets. Gagner à Demenÿ se mérite, souvent cela pique, cela pique très fort même !

Mais il était dit que cette fin de saison serait violette. Avec ses arguments habituels de solidarité et d’envie le RCSQ s’est employé pour finir, encore sur le fil, par l’emporter 20-24. Quatre essais des lignes arrière et deux transformations ont fait le score.

                Cinq victoires en cinq matchs, le RCSQ apprend doucement mais surement. On voit que des mecs rentrent ou sortent de la feuille de match au gré des dimanches, que des mecs en terminent enfin avec leurs blessures. C’est génial d’avoir un groupe d’une trentaine de garçons. Nous avons au minimum six semaines avant notre prochain match. Il va falloir, comme évoqué, les mettre à profit pour se construire une caisse pour tenir physiquement afin de pouvoir jouer notre rugby sous le soleil !           

                Pour la finale, mathématiquement rien n’est acquis. Cela sent quand même bon puisqu’il faudrait un résultat très particulier entre Chauny et Douai, soit une victoire de Douai avec bonus offensif et un bonus défensif pour Chauny, pour écarter les violets de cette finale. Le dimanche 2 avril, les violets soutiendront donc le RC Chauny avec qui nous sommes en entente sur l’Ecole de Rugby et les catégories jeunes.

Avec une finale RCC-RCSQ, c’est tout le rugby axonais qui en sortirait grandi.

                Merci aux publics, dirigeants et bénévoles qui nous ont encouragés dimanche,

                                                                                                                             A mercredi

Un weekend quasi parfait!

Ce weekend, les différentes catégories du RCSQ étaient de sortie sur les prés des Flandres et sous un beau soleil. 

Un weekend quasi parfait puisque nos U16, U18 et séniors ont gagné. Les U16 ses sont imposé 13 à 5 contre Calais. 

Dommage pour le rugby, pour leur apprentissage et pour le sérieux qu’ils mettent aux entraînements que les U18 aient gagné par forfait de Tourcoing. Dommage que les séniors aient laissé un point de bonus aux Douaisiens (20-24), car malgré cette fin de saison canon avec 5 victoires en 5 matchs, le RCSQ n’a pas son destin en main pour jouer la finale le 23 avril et devra attendre le 2 avril le résultat de Chauny-Douai.

 

RC Anzin-RCSQ : la pluie n’a pas douché nos espoirs !

Dimanche dernier,  le RCSQ se déplaçait à Saint Amand les eaux, pour y affronter le Rugby Club d’Anzin, dans le cadre de la quatrième journée du championnat de deuxième série.  Le RCA, avant dernier de poule (profitant du retrait de points imputé à Boulogne sur mer), devait profiter de cette « dernière réception » pour enfin décrocher une victoire cette saison. Dans ce match piège entre un club en quête d’honneur et un autre en quête d’espoir, ce sont nos violets qui se sont imposés sur le score de 6 à 16 (3-16).

                Sur un terrain gorgé d’eau, le RCSQ donne le coup d’envoi du match et, par ses avants, obtient rapidement une pénalité pour mener 3-0 suite à un coup de pied transformé par Mickael Cilli. Nous comprenons rapidement qu’Anzin se battra jusqu’au bout en ce dimanche humide. Et c’est une opposition de style qui prend place. Le jeu aéré d’Anzin, peu adapté à la pluie, s’oppose au jeu plus direct des violets. Le RCSQ domine les mêlées fermées et confisque quelques munitions aux bleus et rouges. Cependant les avants Saint Quentinois gâchent de nombreuses munitions en touche, problème de lift ou de lancer dans ces conditions difficiles. Les avants du RCA, sauvent les meubles dans ce secteur et lancent quelques offensives sans succès.

 

                Suite à une interception, les violets pénètrent dans les vingt-deux mètres du RCA, le jeu est transformé rapidement face à une défense qui recule. Il s’en suit un essai de Vivien Thiebault, transformé par Michael Cilli (0-10, 17éme). Les violets reviennent rapidement dans le camp adverse et obtiennent une nouvelle pénalité. Le capitaine prend le choix de creuser l’écart et Michael Cilli ajoute 3 points au tableau du RCSQ (0-13, 25ème). Anzin réduira l’écart sur pénalité (3-13, 30ème). Comme la semaine dernière, le RCSQ réagit et score sur le gong de la mi-temps par Michael Cilli  (3-16) malgré l’envie des avants d’en découdre par une attaque à la main. Les violets ont dominé ce premier acte mais ont confondu vitesse et précipitation sur ce terrain compliqué.

               

                L’arbitre siffle le début de la seconde mi-temps sous la pluie et le vent. Anzin campe dans le camp du RCSQ et après un premier échec, réduit le score à (6-16, 50ème). Anzin continue de pousser et obtient de nombreuses pénalités pour des fautes violettes dans les rucks. Néanmoins le RCSQ, à l’image de sa deuxième ligne Boddaert-Olezyk,  reste solide en défense. Le match tombe dans un faux rythme et les mêlées, dues aux fautes de main, s’enchainent. A force de défendre, nous subissons physiquement, Gauthier Girard se blesse sur un placage et laisse sa place à Guillaume Têtard, ce qui nécessite de réorganiser les lignes arrières. Pendant ce temps, le chronomètre tourne et les violets, constatant qu’il est trop tard pour aller chercher un bonus offensif, font tourner la montre lors des dernières minutes en enchainant les petits regroupements au ras. Merci à nos remplaçants qui ne sont pas rentrés en jeu pour leur soutien tout au long de la partie.

 

                Ce fut un match de rugby d’hiver, typique des Flandres, où l’on est trempé, où l’on a froid, où l’on se fait, avouons-le, un peu « chier » mais l’essentiel est là, le RCSQ est toujours présent et va jouer une véritable demie finale dans sept jours à Douai, en plus d’être qualifié pour les phases finales du Championnat de France.. Il faudra retrouver une conquête propre en touche tout en gardant cette qualité en mêlée et ce cent pour cent au pied. Dans ce cas, alors, nous aurons de l’espoir !

 

L’équipe B a remporté son match en ouverture par un score de 25 à 12 et a ainsi montré la voie, bravo à elle !

 

                                                                                                              A mercredi

 

RC Anzin-RCSQ : faux pas interdit!

Le RCSQ est sur la route de Saint Amand les eaux pou y affronter en championnat Sénior le rugby club d’Anzin. Ce match de poule s’avère être un véritable quart de finale pour nos violets : alors pour que  le rêve continu, la victoire est impérative!

 

Gare à l’excès de confiance coté violet, qui retrouve une équipe solide devant, qui a perdu de peu à Bienfait en étant privé de son ouvreur. Anzin qui n’a gagné aucun match cette saison voudra profiter de cette dernière réception pour finir sur une bonne note. 

Allez les violets!

Info en live sur Facebook!

 

 

RCSQ-DROP au bout du bout

Dimanche dernier,  le RCSQ recevait le Douai Rugby Olympique dans le cadre de la deuxième journée du championnat de deuxième série.  Le DROP, premier de poule, s’est déplacé en nombre pour ce match important. Après trois semaines d’entrainements catastrophiques en termes de présence et d’envie, le RCSQ a bousculé ses habitudes d’échauffement et remporté un match au scénario irrespirable, sur le score de 24-23 (19-10 à la mi-temps).  

                Le RCSQ donne le coup d’envoi du match et, par ses avant, obtient rapidement une pénalité pour mener 3-0 suite à un coup de pied de pénalité transformé par Mickael Cilli. Sur le coup d’envoi, un en-avant repris devant permet aux visiteurs de recoller immédiatement (3-3, 5ème). Le RCSQ remet la main sur le match et campe en terre douaisienne. Mickael Cilli aplatit ensuite en coin après un mouvement des lignes arrières suite à une combinaison bien menée (8-3, 15ème). Le RCSQ continue d’appuyer pour mener 11-3 avec une pénalité du même Mickael Cilli. Suite à une touche bien négociée, les avants jouent dans l’axe, le demi de mêlée Axel Roizot prend ses responsabilités et marque en bord de ruck quasiment sous les poteaux (16-3, 28ème).

Douai met alors la main sur le ballon, vient enfin dans le camp saint quentinois, et prend notamment le dessus en mêlée fermée. Après un premier sauvetage en bout de ligne grâce à une belle défense collective, touche à cinq mètres de la ligne pour le RCSQ, malgré la prise de balle, ça cafouille et Douai aplatit (16-10). Après ce relâchement d’une dizaine de minutes dû au score et à la débauche d’énergie, le RCSQ remet la marche en avant sur le renvoi pour obtenir une pénalité transformée par Mickael Cilli (19-10). L’arbitre siffle alors la mi-temps.

 

                Le RCSQ a dominé ce premier acte, mais Douai a scoré sur toutes ses incursions en se nourrissant de chaque erreur du RCSQ. Sans s’affoler, en maitrisant son rugby, Douai est donc resté dans le match. Par son coaching, Douai a répondu au plan de jeu Saint Quentinois, notamment en densifiant sa première ligne pour contrer les mêlées fermées violettes.

 

                Le Drop donne le coup d’envoi de la seconde mi-temps et met progressivement la main sur le match. Première erreur du RCSQ et leur buteur concrétise par un coup de pied de pénalité pour revenir à 19-13 (42eme). Le RCSQ est dans le dur et accumule les mauvais choix, se disperse et concède des pénalités. A la suite d’une d’entre elles, jouée à la main à cinq mètres de la ligne axonnaise, le DROP marque en coin en deux temps par ses avants (19-18, 50éme). Sans folie, sans faire de vagues, le DROP revient dans le match et continue d’appuyer. Sur une touche sur les 40 mètres du RCSQ, Douai dévie et envoie sur une action d’école son premier centre en terre promise (19-23, 60ème). Un trou d’air de vingt-cinq minutes que le RCSQ paye cash.

Mais il était dit que le RCSQ se battrait jusqu’au bout ce dimanche. Les cadres remettent l’équipe sur les bons rails, les avant remettent de l’impact dans leurs charges pour casser la « choke defense »  des douaisiens. Le RCSQ obtient plusieurs pénalités mais au vu du chronomètre et contre l’avis du coach, ne tente pas les pénalités.

Après plusieurs tentatives avortées, le RCSQ pilonne la défense douaisienne et balaye le terrain. Sébastien Ponthieu relève pour un énième temps de jeu en coin sans succès, mais les avants conservent le ballon. Axel Roizot ouvre rapidement par Charles Allavoine qui, sur un pas, sert Pierre Alexandre Luizy.  Celui-ci, malgré de nombreux appels pour un retour intérieur, allonge les bras pour envoyer Mickael Guidez à l’essai dans le coin opposé. (24-23, 77ème). Sur le renvoi douaisien, le RCSQ multiplie les actions avec ses avants au raz pour laisser tourner le chronomètre. Malgré l’explusion de Michael Cilli pour faute technique et un dernier turn over, mal négocié par Douai, le RCSQ tenait bon jusqu’à la sirène.

 

                Une grosse entame, une conquête propre, de la présence dans les rucks ont été les clés de ce succès.  Le RCSQ est qualifié pour les phases finales du Championnat de France, est invaincu à Bienfait en 2eme série et reste en course pour jouer la finale du Championnat des Flandres, le 23 avril.

                Nous devrons faire souffler des joueurs contre Anzin dimanche prochain, tout en ayant l’obligation de gagner, mais nous avons vu que nous pouvions compter sur notre banc dimanche.

                Merci aux public, partenaires, bénévoles et dirigeants encore présents dimanche.

                                                              

                                                                                                                                             A mercredi !

               

                                                                                                                            

 

                                                              

               

 

Articles plus anciens «