«

»

RCSQ-DROP au bout du bout

Dimanche dernier,  le RCSQ recevait le Douai Rugby Olympique dans le cadre de la deuxième journée du championnat de deuxième série.  Le DROP, premier de poule, s’est déplacé en nombre pour ce match important. Après trois semaines d’entrainements catastrophiques en termes de présence et d’envie, le RCSQ a bousculé ses habitudes d’échauffement et remporté un match au scénario irrespirable, sur le score de 24-23 (19-10 à la mi-temps).  

                Le RCSQ donne le coup d’envoi du match et, par ses avant, obtient rapidement une pénalité pour mener 3-0 suite à un coup de pied de pénalité transformé par Mickael Cilli. Sur le coup d’envoi, un en-avant repris devant permet aux visiteurs de recoller immédiatement (3-3, 5ème). Le RCSQ remet la main sur le match et campe en terre douaisienne. Mickael Cilli aplatit ensuite en coin après un mouvement des lignes arrières suite à une combinaison bien menée (8-3, 15ème). Le RCSQ continue d’appuyer pour mener 11-3 avec une pénalité du même Mickael Cilli. Suite à une touche bien négociée, les avants jouent dans l’axe, le demi de mêlée Axel Roizot prend ses responsabilités et marque en bord de ruck quasiment sous les poteaux (16-3, 28ème).

Douai met alors la main sur le ballon, vient enfin dans le camp saint quentinois, et prend notamment le dessus en mêlée fermée. Après un premier sauvetage en bout de ligne grâce à une belle défense collective, touche à cinq mètres de la ligne pour le RCSQ, malgré la prise de balle, ça cafouille et Douai aplatit (16-10). Après ce relâchement d’une dizaine de minutes dû au score et à la débauche d’énergie, le RCSQ remet la marche en avant sur le renvoi pour obtenir une pénalité transformée par Mickael Cilli (19-10). L’arbitre siffle alors la mi-temps.

 

                Le RCSQ a dominé ce premier acte, mais Douai a scoré sur toutes ses incursions en se nourrissant de chaque erreur du RCSQ. Sans s’affoler, en maitrisant son rugby, Douai est donc resté dans le match. Par son coaching, Douai a répondu au plan de jeu Saint Quentinois, notamment en densifiant sa première ligne pour contrer les mêlées fermées violettes.

 

                Le Drop donne le coup d’envoi de la seconde mi-temps et met progressivement la main sur le match. Première erreur du RCSQ et leur buteur concrétise par un coup de pied de pénalité pour revenir à 19-13 (42eme). Le RCSQ est dans le dur et accumule les mauvais choix, se disperse et concède des pénalités. A la suite d’une d’entre elles, jouée à la main à cinq mètres de la ligne axonnaise, le DROP marque en coin en deux temps par ses avants (19-18, 50éme). Sans folie, sans faire de vagues, le DROP revient dans le match et continue d’appuyer. Sur une touche sur les 40 mètres du RCSQ, Douai dévie et envoie sur une action d’école son premier centre en terre promise (19-23, 60ème). Un trou d’air de vingt-cinq minutes que le RCSQ paye cash.

Mais il était dit que le RCSQ se battrait jusqu’au bout ce dimanche. Les cadres remettent l’équipe sur les bons rails, les avant remettent de l’impact dans leurs charges pour casser la « choke defense »  des douaisiens. Le RCSQ obtient plusieurs pénalités mais au vu du chronomètre et contre l’avis du coach, ne tente pas les pénalités.

Après plusieurs tentatives avortées, le RCSQ pilonne la défense douaisienne et balaye le terrain. Sébastien Ponthieu relève pour un énième temps de jeu en coin sans succès, mais les avants conservent le ballon. Axel Roizot ouvre rapidement par Charles Allavoine qui, sur un pas, sert Pierre Alexandre Luizy.  Celui-ci, malgré de nombreux appels pour un retour intérieur, allonge les bras pour envoyer Mickael Guidez à l’essai dans le coin opposé. (24-23, 77ème). Sur le renvoi douaisien, le RCSQ multiplie les actions avec ses avants au raz pour laisser tourner le chronomètre. Malgré l’explusion de Michael Cilli pour faute technique et un dernier turn over, mal négocié par Douai, le RCSQ tenait bon jusqu’à la sirène.

 

                Une grosse entame, une conquête propre, de la présence dans les rucks ont été les clés de ce succès.  Le RCSQ est qualifié pour les phases finales du Championnat de France, est invaincu à Bienfait en 2eme série et reste en course pour jouer la finale du Championnat des Flandres, le 23 avril.

                Nous devrons faire souffler des joueurs contre Anzin dimanche prochain, tout en ayant l’obligation de gagner, mais nous avons vu que nous pouvions compter sur notre banc dimanche.

                Merci aux public, partenaires, bénévoles et dirigeants encore présents dimanche.

                                                              

                                                                                                                                             A mercredi !

               

                                                                                                                            

 

                                                              

               

 

%d blogueurs aiment cette page :