«

»

21/03/2016 Balade dominicale au Touquet

Direction Le Touquet en ce dimanche printanier pour les rugbymen saint-quentinois. Beaucoup de monde est cependant resté à l’infirmerie, au boulot, scotché au bureau de vote ou à la maison devant la téloche.

.

Depuis la qualification en poule de 1ère série, le moral est en berne dans l’antichambre Violette. Comment dans ce cas-là gérer ce qui est le plus long déplacement de la saison, chez un prétendant annoncé à la montée ?

Malgré le forfait de l’équipe réserve, qui n’a pas pu défendre ses chances d’évoluer dans un jeu à XII, il est bien compliqué d’aligner une équipe complète et de coucher 22 noms sur les feuilles de match.

 .

Ce weekend, la réalité est encore plus dure, 20 joueurs seulement prennent la direction du Touquet, dont seulement 7 ont fait la première partie de saison exclusivement en équipe 1. Trop peu pour espérer rivaliser avec l’adversaire du jour.

Que faire ? Courber l’échine, prendre la marée (basse en cette fin mars), et rentrer à la maison dans la morosité induite de cette passivité ? Non.

Non, nous joindrons l’utile à l’agréable.

Rdv matinal au Club House pour partager café et croissants, puis départ pour Le Touquet où on se retrouve au resto. Nos excuses aux clients qui n’ont pu profiter du calme du lieu, deux dizaines de rugbymen, ça fait un peu de bruit  🙂

Escapade sur la plage en guise de digestion et annonce de l’équipe, les pieds dans le sable.

 .

Le match, lui, fût malheureusement conforme à nos intuitions. Quand il y a vraisemblablement 2 niveaux d’écart, difficile de tirer des conclusions sur le jeu.

Du négatif, il y en, et alors !! Prendre 100 pions et dire que tout va bien serait irresponsable, mais ne retenir que ce qui n’a pas été le serait tout autant.

Du positif ? Bien sûr ! Pas de carton, pas de blessé, tout le monde s’encourage, pas un mot plus haut que l’autre, personne ne râle ou n’invective son partenaire de jeu (sauf notre 10 qui tente exagérément d’ouvrir les yeux de l’arbitre qui avait décidé de laisser jouer certaines fautes….  mais lequel des deux avait réellement les yeux ouverts et les idées claires ?).

Tirons notre révérence aux 20 mecs qui ont fait le déplacement, il fallait du courage et aussi de la patience (que c’est long un match quand on campe dans notre en-but !).

Et Félicitations aux joueurs du Touquet, belle équipe, bonne mentalité, et qui ont respecté le deal. On voulait bien prendre une valise, passer la barre des 100 points, mais pas plus. Requête exaucée !

 .

Dimanche prochain, match retour à Debrésie.

Attention, les cartes ne sont pas jouées d’avance, le décor n’est pas le même…. nous on n’a pas la mer.

 

LeTouquet2016

%d blogueurs aiment cette page :