«

»

05/10/2015 L’enfer du Nord

Ah qu’il fait beau dans le Nord !

Encore un beau dimanche ensoleillé passé à la plage sur le pré. Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous de ce 3e déplacement consécutif des séniors Saint-Quentinois en ce début de saison.

 

Prologue : une Réserve en manque de coordination

L’équipe Réserve a traditionnellement tenu le rôle de levée de rideau du dimanche après-midi en foulant le terrain du stade Bailleulois.

10 joueurs sur la feuille de match pour une rencontre à VII entièrement débridée, qui démarra très rapidement par un essai en coin des locaux. Quelques problèmes d’ajustage de communication sur la réception des remises en jeu, des joueurs qui peinent à trouver leurs marques sur le terrain, et voilà Bailleul qui marque 6 autres essais.

Une fois la mire réglée et un positionnement presque trouvé, le jeu s’équilibre et on va cette fois-ci d’un en-but à l’autre. Au final, 13 essais (dont 7 transformés) pour Bailleul contre 6 essais (dont 2 transformés) pour Saint-Quentin.

Les 6 essais du RCSQ : Sébastien, PH, Clément et l’incontournable Saint-O (3) *

(*) ndlr : rendons à César ce qui appartient à César, y a pas de mal à se faire plaisir ………  😀

 

L’équipe 1 Acte I : un début de match prometteur

Le RCSQ semblait armé pour rivaliser face à l’adversaire du jour : de l’envie et de la détermination au contact, des récupérations de balle dans les regroupements et un jeu d’avants qui gagne la ligne d’avantage.

C’est pourtant Bailleul qui ouvre la marque par un essai marqué à la 9e minute d’une attaque de leurs trois-quarts, sur un renversement de jeu suite à un travail au ras de leurs avants (5-0).

Nos Violets repartent aussitôt au front et il ne faut pas attendre longtemps pour voir la création d’un groupé pénétrant bien emmené dans les 22 jusqu’à l’en-but adverse. Ne pouvant les départager sans l’aide de la vidéo, l’essai sera nommé essai collectif d’Olivier et de Tortue (5-5).

Malgré le terrain sec et le soleil au zénith, on assiste à une première période plaisante et très équilibrée, jusqu’à la 39e minute.

 

L’équipe 1 Acte II : le RCSQ boit le bouillon

39e minute de jeu….. Touche pour les Violets à 10m de leur ligne d’en-but. Mode dégagement en touche activé.

Le 9 sort la balle pour son 10. Et là, en terre (com)promise, petite faute de main, le cuir échappe au contrôle de Mr.X (ndlr : nous tairons volontairement son nom par égard à sa notoriété, mais rendons à Tibo ce qui lui appartient 🙂 ) et le 3e ligne Bailleulois venu au contre se jette sur le ballon au sol. Essai validé.

Moment d’égarement, d’abattement et d’incompréhension au sein de la maison violette.

La mi-temps est sifflée sur la transformation (12-5).

Tout le monde tente de se remobiliser durant la pause, commence ensuite la 2e période.

Bailleul profite que les Violets aient encore l’échine courbée pour immédiatement mettre leur 3e essai (19-5, 42e).

En marquant par deux fois à des instants cruciaux du match, le XV Bailleulois a assomé les Violets qui commencent alors à se désorganiser. Les trois-quarts perdent leur positionnement (et oui Renaud, en apparté on ne dit plus « en escalier » pour caractériser la ligne d’attaque, l’escalier c’est pour descendre à la cave… ^^), les ballons n’arrivent plus dans les mains, les avants tricotent en touche, et même Mr l’arbitre s’emmêle les pinceaux en pénalisant les saint-quentinois sur des fautes bailleuloises (un Violet attaquant balle à la main ne peut pas être le plaqueur, on ne rejoue plus deux fois la même mêlée,…… Même si l’arbitre a toujours raison, il est parfois aggravant d’avoir ainsi « raison » quand l’équipe pénalisée a déjà le moral dans les chaussettes).

L’esprit n’y est plus, et par manque de placages, c’est au final 2 essais supplémentaires qui seront inscrits.

31-5 score final.

 

Epilogue : Ne pas lâcher

Plus d’un abandonnerait à l’issu d’un scénario comme celui-ci, mais le message d’après-match est clair, l’équipe se construit, et les enseignements de la défaite servent autant ou plus à la bonne construction des fondations que les matches et victoires trop faciles.

Gardons le cap fixé par les coatches, gardons la tête haute et l’amour du maillot, soyons conciliants et laissons le temps à nos nouveaux joueurs d’apprendre et de s’acclimater au groupe, travaillons et apprenons de nos faiblesses, et la victoire quand elle se présentera en sera d’autant plus belle.

 

Prochaine journée de championnat le Dimanche 08 Novembre avec encore un déplacement, cette fois-ci du côté de Tourcoing, 2e du classement.

%d blogueurs aiment cette page :